• Le silence assourdissant...

    Le silence assourdissant des Bretons du Mans... (alors qu'à la télé on nous dit qu'il existe quelquepart -?- des gens solidaires) me fait repenser ce matin à cette belle chanson d'Antoine de 1967 (notre jeunesse !)

    Juste quelques flocons qui tombent
    Sur les dernières traces de pas
    Depuis plusieurs jours la ville est morte
    Les seuls vivants c'est toi et moi

    Juste quelques flocons qui tombent
    Tard dans une rue du Marais  
    La rue est blanche, le blanc m'inonde
    Tu es si douce à mon côté

    Juste quelques flocons qui tombent
    Je ne sais pas ce qui les a tués
    Ils avaient si peur de leurs bombes
    C'est autre chose qui est arrivé

    Juste quelques flocons qui tombent
    Nous vivrons bien sans eux au fond
    Ils étaient si fiers de leur monde
    Ils l'ont cassé en poussant sur un bouton

    Juste quelques flocons qui tombent
    Je t'aimerai mais nous serons prudents
    Pour ne pas refaire un monde
    Adam et Eve ont raté le précédent

    Prenez soin de vous,
    Pierre


  • Commentaires

    1
    val B
    Samedi 2 Mai à 11:42

    Jolie chanson d'antoine que je ne connaissais pas merci pierre

     

    2
    nelly
    Samedi 2 Mai à 11:48

    Bonjour Pierre,

    Moi je ne connaissais pas, Antoine oui, les elucubrations, j'étais petite...

    Bien trouvé en tout cas! Bisous.

    Nelly

    3
    Marie
    Samedi 2 Mai à 11:54
    Cette chanson est magnifique et j'avoue que je ne la connaissais pas !...
    Oui c'est le calme, le silence,...sommes tous enfermés et pratiquement muets !...ambiance pesante, limite flippante avec toutes les infos contradictoires et aberrantes que nous entendons....quel triste et pénible moment de notre petite existence !...en tout cas, bravo à vous 2 d'oeuvrer pour essayer de booster l'équipe...
    4
    Mumu
    Samedi 2 Mai à 11:54

    Merci pour ce partage. Jamais 2 sans 3, moi non plus je ne connaissais pas cette douce et paisible chanson d'Antoine. 

    5
    Samedi 2 Mai à 14:21

    Avec quelques autres, cette chanson reste dans mon patrimoine mémorisé...

    Cela remonte au temps où l'on avait quelque chose a dire; 68 se rapprochait....

    J'avais (déjà) 22 ans...

    6
    Samedi 2 Mai à 16:00

    1967 !!! 20 ans !!! 16 mois sous le pompon rouge première rencontre avec Marie...

    7
    COHIN
    Samedi 2 Mai à 16:46

    super chanson  jamais entendu  je me suis remise a chanter  je la garde   merci  pierre 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :